Prospections pour le financement alternatif en Angleterre pour l’exercice 2016

Autrefois perçu comme un nouveau perturbateur de l’industrie de la finance, le financement alternatif est maintenant considéré comme une force à prendre en compte. Les institutions bancaires traditionnelles adoptent déjà certaines innovations et logiques digitales du financement alternatif. Si l’on avait demandé aux experts de la finance il y’a cinq ans de prédire les tendances du financement des petites entreprises, très peu auraient prédit que le financement alternatif aurait permanemment modifié l’industrie des services financiers, particulièrement en Grande Bretagne.

Les entreprises financement technologiques possèdent un avantage distinct sur les institutions traditionnelles. La plupart sont fondées sur l’analyse des données, utilisant des systèmes, des logiciels et algorithmes sophistiqués capable de lire rapidement les informations des consommateurs pour délibérer rapidement, et prendre des décisions efficaces de financement. 2016 verra une innovation continue, affinant le processus de financement des entreprises et stimulant la monotonie du monde des services financiers.

Selon Fiserv https://www.fiserv.com/international/resources/future-trends-uk-banking-part-two.aspx, le terme « financement alternatif » deviendra récurrent pendant les 12 mois précédents 2016, et fera amplement partie du quotidien. Comme c’est le cas en Grande Bretagne, où Santander a embrassé le pair à pair, cette conception des banques comme le seul endroit où l’on peut trouver des financements, est vraiment révolue.

Cette année, Ovamba espère effectuer plus de transactions avec des entreprises désireuses d’accroitre leur rentabilité. Plusieurs banques sont incapables de satisfaire les demandes de crédit aux emprunteurs à cause des contraintes de règlementation ou de trésorerie. A Ovamba, nous faisons de votre satisfaction notre priorité.