Financement alternatif: nouvel espoir de l’Afrique

Affirmer que le financement alternatif est en pleine croissance serait très léger. L’évolution intéressante et rapide de ce phénomène permet même de prédire que le moment viendra où ce type de financement ne sera plus alternatif. En Afrique en particulier, cela bénéficiera à des milliers d’individus et PMEs.

À la suite de Zopa au Royaume Uni, de nombreuses plateformes de financement de pair à pair ont vu le jour. Les États-Unis (avec Prosper and Lending Club) et la Chine n’ont pas tardé à adopter cette nouvelle tendance. Selon http://www.wamda.com/2013/04/how-peer-to-peer-platforms-are-disrupting-bank-lending-around-the-world, en Chine «il existe, depuis 2007, plus de 2000 sites Internet créés, avec Ppdai.com étant l’un des sites leaders». Le continent Africain quant à lui a vu naître des plateformes en Afrique du Sud (Rainfin), au Kenya (Zidisha), au Cameroun (Ovamba) et bien encore.

Cependant, il apparait une légère différence entre le financement alternatif et celui des institutions financières dont le système présente quelques, affectant ainsi les décisions relatives à l’investissement. Les PMEs ont toujours été considérées comme investissement à haut risque, les investisseurs pensant à tort qu’ils perdront s’ils y injectent des capitaux.

Au Moyen-Orient, en Afrique du Nord et en Turquie, aucune trace du financement de pair à pair n’a été décelée pour le moment http://www.wamda.com/2013/04/how-peer-to-peer-platforms-are-disrupting-bank-lending-around-the-world. Toutefois, Ovamba a lancé un produit conciliable avec la Sharia, permettant aux musulmans propriétaires de PME de pouvoir effectuer des transactions avec Ovamba sans outrepasser leurs lois religieuses. Au regard des avancées technologiques, de l’expansion du marché de P2P et de la diversification des produits variés pour des personnes de tous les  milieux et religions, nous permettent d’être optimiste quant à l’avenir du financement alternatif en Afrique.

Sources: http://www.wamda.com/2013/04/how-peer-to-peer-platforms-are-disrupting-bank-lending-around-the-world

http://openknowledge.worldbank.org/handle/10986/10490