Conséquences de la perception négative du risque sur l’économie africaine

En Afrique sub-saharienne en général, et au Cameroun en particulier, financer les PMEs représente un investissement à haut risque. Cette perception négative explique pourquoi les PMEs éprouvent de réelles difficultés à obtenir des financements des institutions financières même si ces PMEs jouent un rôle important dans l’économie africaine. Cette perception influence l’intérêt que portent les investisseurs à ce secteur.

Selon Jeune Afrique, le besoin en financement des PMEs, estimé à 500 milliards de F CFA, reste non comblé en raison de deux facteurs. Le premier est macroéconomique et structurel. En effet, la structure des banques traditionnelles actuelles favorise les transactions avec les grandes entreprises. Le second facteur est le manque de transparence des transactions constitue. C’est pour cela que les investisseurs étrangers préfèrent investir dans d’autres pays pour réduire les risques de changements éventuels. Par ailleurs, parmi les difficultés rencontrées par les PMEs, nous pouvons citer le fort taux d’intérêt (15,6% en moyenne contre 11% dans les autres pays), pour les petites entreprises afin de conserver leur partenariat avec les banques traditionnelles. Ces difficultés ont amené les PME à recourir à d’autres sources de financements telles que les micros finances.

Les institutions de micro finances (IMF) fonctionnent en octroyant des prêts à leurs différents clients. Selon http://themarketmogul.com/sharing-risk-africa/ : “15% des micros entrepreneurs sont  financés par les IMF, et 30% grâce aux tontines.”

Ovamba collabore avec plusieurs institutions financières afin d’apporter le soutien financier crucial à la croissance des PMEs. Cependant, Ovamba se distingue des institutions financières traditionnelles par sa technologie permettant une rapidité efficace dans le traitement des transactions. Cette rapidité est extrêmement bénéfique pour les entreprises ayant des besoins ponctuels comme les formalités douanières et les importations. Pour plus d’informations, visitez notre site internet www.ovamba.com.