Le gouvernement Burkinabé va investir 36 milliards de Francs FCFA dans les Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication

le Burkina Faso est en pleine essor technologique depuis quelques années, avec d’importantes innovations. Durant la fin d’année 2015, le gouvernement Burkinabé a lancé un système de cloud computing

 Ce projet d’infrastructures de près de 36,5 milliards de FCFA est le tout premier Afrique francophone. Il sera réalisé par la société  danoise Alcatel-Lucent. Elle est appelée à stimuler la croissance économique et à développer des services publics numériques pour les citoyens.
Pour Alfred Sawadogo, directeur général de l’Agence nationale de promotion des TIC, maitre d’œuvre du projet, « le cloud gouvernemental va permettre à l’administration de mutualiser ses ressources et de rationaliser ses opérations ».

 

Flag_of_Burkina_Faso.svg

Dans un pays à majorité analphabète, il est important de saluer de telles initiatives gouvernementales. Bien que l’Afrique soit encore en arrière par rapport à l’accessibilité à Internet, ces derniers commencent déjà à reconnaitre le besoin crucial des Technologies de l’Information et de la Communication.

Ovamba, plateforme de financement de Pair à Pair hautement technologique opérant en Afrique, contribue largement en innovant dans l’usage de la technologie pour la prestation des services financiers. Leur technologie les rend beaucoup plus rapide que les institutions financières traditionnelles.

 

Sources: http://www.scidev.net/afrique-sub-saharienne/tic/multimedia/burkina-pourquoi-tant-de-milliards-engloutis-dans-les-tic.html